Fatigue, perte de poids et dénutrition : la maladie de Crohn à ne pas prendre à la légère !

Publié le : 19 juillet 20214 mins de lecture

C’est une maladie qui affecte le système digestif. Plus précisément, la maladie de Crohn est une inflammation chronique des gros intestins. Ses stades avancés se présentent avec des phases de rémission. C’est une maladie très dangereuse si elle est mal traitée. Elle résulte du conflit incessant entre la muqueuse intestinale et le microbiote.

Les symptômes de la maladie de Crohn

Les symptômes les plus présents de la maladie de Crohn sont les douleurs abdominales, les troubles du transit et du sang fréquent dans les selles. Le malade a inévitablement des diarrhées qui s’étalent sur plusieurs semaines jusqu’à plusieurs mois. Dans la mesure où aucun traitement n’est pris, la personne atteinte présente des signes de fatigue, de dénutrition et de perte de poids. D’autres symptômes non-digestifs peuvent apparaître comme des dysfonctionnements qui se manifestent au niveau de la peau, des yeux et des articulations. Par ailleurs, l’inflammation peut toucher plusieurs parties du tube digestif de la personne. Le plus souvent, les médecins repèrent la maladie de Crohn à la jonction de l’intestin grêle et du côlon.

Colite ulcéreuse ou maladie de Crohn ?

Elle présente beaucoup de ressemblances aux colites ulcéreuses qui sont une autre maladie inflammatoire de l’intestin. Pour les dissocier, la colite touche seulement un segment du tube digestif qui se délimite entre le rectum et le côlon. La maladie de Crohn, quant à elle, peut atteindre d’autres parties. Des fois, les médecins n’arrivent même pas à distinguer les deux chez un patient. La maladie est alors dénommée l’affection colite indéterminée. Pour les deux, elles peuvent avoir des origines communes. La consommation de certains antibiotiques comme les tétracyclines pourrait être un facteur majeur pour l’inflammation. Le mode de vie occidentale cause facilement un déséquilibre de la flore intestinale. En outre, le stress peut favoriser les inflammations. Les fumeurs sont également plus exposés à la maladie de Crohn

Les principales causes de la maladie Crohn

Les causes de l’inflammation peuvent provenir de gènes. Originellement, ce n’est pas une maladie génétique. Toutefois, certains gènes peuvent accroître les risques d’inflammation intestinale. Il s’agit notamment du gène NOD2/CARD15 qui pourrait multiplier les risques de 4 à 5 fois. Ce dernier joue un rôle dans le système de défense de l’organisme humain. D’autres facteurs sont nécessaires appart les facteurs génétiques pour que la maladie survienne et atteint le système digestif d’une personne saine. Les prédispositions des gènes combinés aux facteurs de l’environnement et du mode de vie d’une personne sont ce qui cause la maladie de Crohn. En effet, elle est dénombrée statistiquement comme plus élevée dans les pays industrialisés.

Plan du site